Conseils pour l'arrivée à la Maison de votre chiot

Le matériel nécessaire

> Pour le couchage :

Prévoyez une place rien qu'à lui pour le couchage du chien. Dans un endroit calme, en dehors des courants d'air ou d'une trop grande source de chaleur. Dissuadez les enfants de le déranger quand il dort. Vous pouvez acquérir une corbeille adaptée à la taille du chien adulte ou une simple couverture posée au sol. Par mesure d'hygiène, assurez vous de pouvoir laver le couchage facilement. 

> Pour les Repas

Chien doit prendre ses repas dans une pièce à part et seul. Investissez dans 2 gamelles en Inox ou en plastique 1 pour l'eau et 1 pour les croquettes. Pour les boxers, il est envisageable d'acheter des gamelles à hauteur réglables et comme ils ont tendance à baver quand il boivent, il est utile de placer un tissu absorbant sous les gamelles. 

L'Elevage de la Marmaille de la colline des Coteaux vous recommande : 

- Jusqu'à 12 mois : Royal canin Puppy Boxer (Boxers) ou Puppy Jack Russel-Terrier (Jack Russel)

- > 12 mois : Royal canin Boxer Adulte (Boxers) ou Royal canin mini adult (Jack Russel)

Pour une croissance optimale du chien et limiter le risque de dysplasie coxo-fémorale liée au surpoids du chien, respectez les quantités indiquées sur l'emballage. Fractionner les repas en 2 ou 3 par jour. En cas de doute, consulter votre vétérinaire. 

> Pour les promenades 

Le harnais et mieux supporté par le chiot que le collier lors des premières sorties. Vous pourrez ensuite changer pour un collier si le chien se met à "tirer" 

Faites l'acquisition d'une laisse non étirable. Les laisses "Etirables" peuvent représenter un danger pour vous ou pour le chien qui, tenu en laisse, doit rester maitrisable immédiatement. Elles sont donc à déconseiller. 

> Pour les trajets en voiture

La loi oblige à ce que le chien soit attaché ou dans une caisse de transport. Il existe des laisses à clipser sur la ceinture de sécurité. Elles sont à utiliser uniquement avec un harnais compte tenu du risque d'étranglement en cas d'utilisation avec un collier. Des caisses de transport adaptés à la taille du chien (doit pouvoir se tenir debout et se retourner) peuvent être une solution sécurisante si la taille de votre véhicule le permet. 

Placer toujours le chien sur les sièges arrières ou dans le coffre de manière à ce qu'il ne puisse pas gêner le conducteur

> Pendant votre absence

Le chiot ou jeune chien peut devenir destructeur en votre absence parce qu'il s'ennuie. De même un chiot en cours d'apprentissage de la propreté pourrait salir votre domicile... Le parc en métal est une bonne solution. Il permet au chien de disposer d'un espace réduit qui le sécurise. Pensez à y disposer son couchage et quelques jouets ainsi que de l'eau fraîche à volonté et à laisser la porte ouverte quand vous êtes là, vous verrez que le chiot ira de lui même se coucher dans son "tannière". 

Evitez par contre de l'y envoyer pour le punir. Il faudra que cet espace soit associé à un moment de plaisir. Au départ, vous pouvez proposer une petite récompense au chiot quand il y rentrera pour l'inciter à s'y installer. 

Eviter d'utiliser la force et la contrainte... Préférez la subtilité !

> Les jeux et récompenses

Vous pouvez acquérir des jouets du commerce ou des magasins spécialisés pour amuser le chien (balle, corde, jouets à mâchouiller). Éviter néanmoins les designs qui pourrait ressembler aux objets du quotidien (Jouet en forme de pantoufle par exemple).Vous pouvez acquérir également des friandises pour récompenser les bons comportements du chien.

L'arrivée du chiot 

Avant de venir chercher le chiot à l'élevage, préparez lui son couchage et sa gamelle d'eau. Faite le tour de la maison pour vous assurer qu'il n'y ai pas d'objets dangereux pour lui qu'il pourrait ingérer , d'endroit où il pourrait se coincer ou tomber (fenêtres / Balcons). Clôturez votre terrain si vous avez prévu de l'y déambuler seul pour éviter les fugues ou les accidents.  

Enfermez les autres animaux

Si c'est possible, prévoyez de rester quelques jours à la maison avec le chiot à son arrivée et de venir le chercher en début de journée. 

Pendant le trajet : Vous pouvez prévoir de vous faire accompagner par un tiers qui rassurera le chiot. Si ce n'est pas possible, prévoyez un caisse de transport.

A l'arrivée à la maison : montrez au chiot son couchage et ses gamelles puis laissez lui faire le tour des lieux. Faites ensuite les présentations avec les autres animaux. Eviter de sur-stimuler le chiot à son arrivée ( attention aux enfants). 

Si une pièce lui est interdite, faite le dès son arrivée.

Les premières nuits risques d'être difficiles. Sa mère et sa portée vont lui manquer. Pensez que votre chiot n'a jamais dormi seul. 

Il peut pleurer. Résistez à l'envie de le prendre avec vous. Eventuellement venez rapidement le consoler puis repartez vous coucher. Mettez à sa disposition son "Doudou" avec l'odeur de sa portée et patientez... Tout rentrera dans l'ordre rapidement. 

Conseils pour l'éducation du chiot 

Bien éduquer son chien et une preuve d'amour , il en a besoin !!!

Ce qu'il faut comprendre : 

La hiérarchie est très importante chez le chien et lui permet de se positionner dans la meute.

Il est capital pour son bien être et le votre que vous soyez le dominant de sa « meute ».

Cette hiérarchie établie va sécuriser le chien qui s'en remettra totalement à vous, son dominant, pour gérer son quotidien. 

Une hiérarchie mal établie peu provoquer des comportements d'agressivité ou de troubles du comportement chez le chien (désobéissance, mal-propreté, destruction, incapacité à rester seul ect...)

Comment établir la hiérarchie? 

Dès le plus jeune âge, certaines règles de vie doivent s’appliquer au quotidien :

L’alimentation

- Le chef de meute mange en premier, c’est donc vous qui devez manger en premier

puis , seulement dans un second temps, faire manger le chien.

- Ne jamais donner les restes d’un repas au chien.

- Il mange toujours son propre repas, seul car le chef de meute mange en présence de

ses congénères dominés. Si vous l’observez, le chien pourra en conclure à un

comportement de soumission.

- Le chien ne doit pas mendier son repas, c’est vous qui décidez quand il mange. Ne

jamais répondre directement à une sollicitation du chien.

Le Territoire

- Le chien doit avoir son propre espace de couchage. Ne le laissez pas dormir dans

votre lit, la position « en hauteur » est réservée au dominant, chef de meute à savoir

vous.

- Le chien ne doit pas se positionner dans les passages (portes, couloirs), il ne doit pas

pouvoir contrôler l’espace. Cette fonction est réservée au dominant, vous.

- Il est bon même de lui interdire l’accès à une pièce.

- De même que pour le repas, le passage de porte est est symbole hiérarchique. Le

dominant passe en premier, puis le chien.

Le comportement

- Ne jamais laisser le chien poser ses pattes avant sur vos épaules, c’est un signe de

domination

- Ne pas autoriser le chien à grogner ou aboyer sur vous ou un membre de la famille.

- Ne pas gronder les enfants en présence du chien.

- La dépose et dépose de la laisse et du collier est un signe de domination. Le chien

doit vous laisser faire à votre convenance.

- Les caresses et câlins doivent être à votre initiative et non à celle du chien.

Valoriser un bon comportement : Félicitez verbalement avec enthousiasme le chien, vous

pouvez donner une caresse ou/et une friandise chien. Prioriser l’apprentissage par la

récompense.

Punir un mauvais comportement : Dire un « non » ferme au chien et l’ignorer pendant

quelques minutes. Votre indifférence à son égard est très mal vécue, le chien va associer ce

comportement et la bêtise et ne sera pas tenté de la reproduire. Ne jamais taper le chien.

La sanction ou la récompense doit intervenir immédiatement après le comportement, le

chien a une mémoire courte.

Je vous encourage à prendre quelques cours d'éducation canine dès le plus jeune âge. C'est l'assurance pour vous et votre nouveau compagnon d'un cohabitation réussie et d'une relation saine et sereine à long terme. 

L'apprentissage de la propreté

C'est l'étape clé de la réussite de votre cohabitation sereine avec votre nouveau compagnon. Elle est à ne pas négliger.

Plusieurs écoles s'affrontent sur la méthode 

1> Vous avez la possibilité de poser un journal ou une alèse dans la maison. le chien prendra l'habitude de faire ses besoins dessus et progressivement vous déplacerez ce journal jusqu'à ce qu'il soit dehors. (je n'utilise pas cette méthode)

2> Sortez le chien très régulièrement au départ et à chaque fois qu'il se réveille ou qu'il mange. Restez avec le chien dehors et attendez qu'il fasse ses besoins (au départ, ca peut être un peu long). Félicitez avec entousiasme le chien dès qu'il fait ses besoins dehors. 

Si le chiot fait ses besoins dans la maison et uniquement si vous le prenez sur le fait (la punition est inutile si elle intervient à distance de la bêtise) , sanctionnez le chien par un "NON" ferme et emmenez le à l'extérieur pour lui montrer quel est l'endroit adéquat. Ne frappez jamais le chien, cela pourrait provoquer les troubles du comportement tel que de l'agressivité. 

Il est prudent d'acquérir un parc en métal pour enfermer le chiot malpropre pendant votre absence pour éviter les dégâts et conserver une relation sereine.